close
Affiche le logo de la Digital Factory Paris. Un mégaphone aux couleurs de la Digital Factory Paris.

Abonnez-vous à notre newsletter

quote
C'est le logo de la Digital Factory Paris.
Phygital : 7 erreurs à ne pas commettre header

Phygital : 7 erreurs à ne pas commettre

#phygital

#retail

#mistakes

#deploiement

En 2022, le phygital est un excellent moyen voire même LE moyen de se différencier en magasin et de créer un engagement plus fort entre vos clients et vos produits ou services.

Fort de notre passion et de notre expérience dans le domaine, nous possédons un véritable recul sur les erreurs à éviter.

 

1/ Utiliser Windows

 

Windows est un système d'exploitation exceptionnel à bien des niveaux mais il n'est pas fait pour le retail, il n'a pas été pensé pour.

Juste un exemple : les mises à jour intempestives. Elles peuvent survenir à tout moment et donc rendre l’expérience client désastreuse.

 

Ce qu'il vous faut, c'est un système d'exploitation conçu et dédié au retail et qui vous donnera des avantages significatifs comme :

  • Le démarrage automatique du dispositif.
  • Le démarrage automatique de l'expérience.
  • Le cas échéant, le démarrage automatique des capteurs.
  • Et plus globalement, le déploiement automatisé de vos campagnes phygitales.

 

Par ailleurs, un système d'exploitation spécifique vous permettra également de limiter les coûts au niveau des machines car il nécessitera nettement moins de ressource/puissance.

 

2/ Passer par des intermédiaires

 

Vous trouverez toujours des entreprises qui vous proposeront des choses mais il est capital que vous collaboriez avec des acteurs qui maitrisent l'ensemble de la chaine de valeur pour limiter au maximum les coûts et les risques.

Le phygital est une expertise à part entière. Qui dit expertise à part entière dit société spécialisée sur tous les domaines : la conception, l'ergonomie, la compréhension de vos enjeux business (en particulier au niveau du marketing de vos produits), le développement software, l'électronique et l'infrastructure technique permettant le déploiement. 

 

3/ Penser que cela vous demandera un gros investissement

 

“Ca va coûter cher !” C'est une des plus grandes idées reçues autour de la digitalisation des points de vente.

 

Est-ce vraiment le cas ? Analysons les grandes lignes budgétaires ensemble :

  • Software : il n'est pas forcément nécessaire de  partir from scratch. Certains prestataires  seront en mesure de vous proposer des templates existants qui seront parfaitement adaptés à vos besoins et, surtout, à vos contenus.
  • Electronique : vos prestataires vous feront payer le prix fort pour de l'électronique (capteurs de mouvement, lecteurs RFID etc.) uniquement s'ils ne sont pas en mesure de la produire eux-mêmes.
  • Hardware : tournez le dos immédiatement à ceux qui vous diront qu'il faut “une machine puissante”  pour faire tourner le dispositif ; et relisez le 1er point de cet article aussi =). 
  • Déploiement : pour limiter les coûts de déploiement, demandez vous toujours si l'expérience produite est cross-platform et si son déploiement peut se faire de manière 100% automatisée, sans aucune intervention d'un tier nécessaire.

 

4/ Penser que cela remplace vos commerciaux

 

“Nous souhaitons un dispositif autonome de manière à avoir moins de personnels salariés dans le magasin.”  

 

Alors là c'est un grand NON ! Un dispositif phygital n’a pas vocation à remplacer des humains. C’est un outil d'aide à la vente, qui peut générer de l’upselling, et du cross selling.

Le temps que passent vos commerciaux à échanger avec vos clients n’a pas de prix, il apporte une réelle valeur ajoutée. D'ailleurs… ça nous a fait penser au point suivant go go go !

 

5/ Ne pas prendre en considération les insights de votre force de vente en amont

 

Ils sont malheureusement trop souvent oubliés lors de la phase de conception de l'expérience. 

N'hésitez pas à solliciter des responsables de magasin lors des brainstormings initiaux, workshops… ce sont eux qui sont sur le terrain et au contact de vos clients au jour le jour !

Les enquêtes terrains sont aussi particulièrement adaptées pour comprendre leurs besoins et comment faciliter leur travail… un exemple… au point suivant !

 

6/ Avoir une expérience qui ne démarre pas automatiquement

 

Quelle horreur pour un.e vendeur.se de devoir passer du temps chaque matin à allumer un dispositif phygital, vérifier qu'il fonctionne… et régler les problèmes lorsqu'il y en a.

Le dispositif doit démarrer automatiquement. Point à la ligne. Sans aucune action requise de la part de qui que ce soit. 

Et lorsqu'on dit “dispositif", on parle de l'écran, du CPU ET des capteurs qui lui sont associés.

 

Si votre expérience ne démarre pas automatiquement c’est tout simplement parce que vous ne vous êtes pas orientés vers des experts pour déployer votre projet.

 

7/ Ne pas être en mesure de rajouter des produits ou modifier du contenu à votre guise 

 

La majorité des projets phygitaux déployés sont trop figés et ont peu de souplesse. 

Il faut que vous ayez la main pour faire de l'animation éditoriale simplement et efficacement (Saint-Valentin, Noël, Halloween…). 

Il faut bien entendu pouvoir administrer ce contenu pour tous les dispositifs de votre campagne mais il faut également pouvoir le faire à distance. 

C'est le background de la page 6. On y voit la planète terre vue depuis la haute atmosphère, de nuit, on voit de gros points lumineux aux niveaux des villes à cause de l'éclairage urbain. C'est la miniature d'un smartphone, affichant un écran de veille où l'on peut lire Digital Factory Paris.

Contactez-nous

Vous souhaitez déployer un projet phygital mais vous ne savez pas par où commencer ? Venez en discuter avec nos experts !

Champs Obligatoires*

quote